Catherine Fournier – Présidente des WINN (Women In Natixis Network) et membre du bureau des elles du Groupe BPCE

Entrée à la Banque française du commerce extérieur (BFCE) en 1989, devenue à la faveur de fusions et consolidations, Natexis, puis Natexis Banque Populaire et enfin Natixis, je dirais que je fais partie du Groupe BPCE … depuis toujours ! Je suis actuellement la directrice générale de Natixis Payment Solutions, un acteur majeur des paiements en France. Débutant ma carrière à l’Organisation, j’ai appris ce que le mot « transformation » recouvrait. C’est un peu le fil conducteur de mon long parcours à l’intérieur du groupe. Cela ne m’empêche pas de considérer que ma vie professionnelle est de nouveau à un tournant passionnant. Il faut bien admettre que la période actuelle est particulièrement captivante pour le secteur bancaire qui vit une transformation radicale, bien différente de ce qu’il a connu jusqu’alors : celle de son modèle économique. Dans les paiements, la révolution est particulièrement visible depuis quelques années. L’entrée en vigueur prochaine de la deuxième directive sur les services de paiements (DSP2) ne fait que confirmer le défi de taille auquel je dois faire face : définir et construire la bonne stratégie pour les années à venir pour le métier des paiements, activité incontournable de la banque dont nous devons faire un métier à part entière. Cela passe par la mise en place d’une stratégie forte, la construction d’un pure player, présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur des paiements avec l’Europe en perspective.

Pour ma part, je juge ces évolutions, et le digital en particulier, comme étant une excellente opportunité pour les femmes. A condition qu’elles se saisissent du sujet. Oser, c’est l’un des conseils que je souhaite partager avec vous. La vie professionnelle, c’est un mix de rencontres et de chance – étant entendu que les deux peuvent se provoquer – c’est un mélange de confiance en soi et en l’autre. C’est d’ailleurs tout l’objet des réseaux féminins que d’aider les femmes à mieux se connaître et à se poser les bonnes questions dans un cadre qui se veut bienveillant.

En m’accueillant en tant que présidente du réseau féminin de Natixis (Winn) au bureau des elles du Groupe BPCE, c’est un pas de plus vers le partage à l’intérieur du groupe qui est franchi… j’en suis ravie.

Si je devais être une chaussure, je serais…une sandale, légère et colorée pour illustrer la part de féminité qui me définit et me différencie et mettre un peu de peps dans le vestiaire gris et noir qui nous entoure.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *